MIRGALET Henri, René, Alexis, Roger

Henri MIRGALET naît le 7 avril 1914 à Saint-Junien en Haute-Vienne.

Marc Mirgalet et Marguerite Mirgalet née Paucelle, ses parents ont quatre enfants. Henri est le petit dernier de la famille qui est domiciliée à Saint-Junien (Haute-Vienne).
Quelques mois après sa naissance, le 28 août 1914, son père qui a été mobilisé au sein du 338e Régiment d’Infanterie meurt au combat dans le Pas-de-Calais.
Le 12 février 1938, sa mère décède à son tour à Saint-Junien.
Son cousin Jean, Maxime Mirgalet meurt le 5 mai 1940 à l’hôpital de Bastia à l’âge de 30 ans. Engagé dans le 92e Régiment d’Infanterie, il obtient la mention "Mort pour la France".

Malgré la tristesse de la guerre, Henri Mirgalet trouve l’amour et se marie le 6 mars 1943 à La Rochefoucauld en Charente. Il épouse Jacqueline Goupil originaire d’Orléans dans le Loiret.

Le patriotisme d’Henri le pousse à rejoindre la Résistance. C’est dans le Maquis du Loiret qu’il combattra l’occupant.

En septembre 1944, à Nevers, il s’engage au 2e RCP pour continuer le combat avec les parachutistes.
Envoyé en Grande-Bretagne, il est breveté à Ringway le 28 novembre 1944.

Nous n’avons plus d’éléments à partir de cette date sur sa participation éventuelle à des missions SAS avec ses camarades.

Après la guerre, de retour en France, il retrouve sa femme Jacqueline. Elle est artiste lyrique alors que lui exerce la profession de maître d’hôtel.

Victime d’un AVC, Henri Mirgalet s’éteint le 15 juin 2000 à Limoges.
Son épouse Jacqueline est décédée en 2020 à l’âge de cent ans.

Publiée le , par CH11, mise à jour

Télécharger au format PDF

Sources - Liens

 Sources : Jean-Paul MIRGALET
 Service historique de la Défense, Caen, AC 21P 95767 (Mirgalet Jean, Maxime)