La STEN l’arme des parachutistes SAS et de la Résistance

, par Vigie

Cette arme emblématique servit presque exclusivement durant la Seconde Guerre mondiale. Les Britanniques préféraient être dotés d’un fusil, mais la Sten était fort appréciée des commandos, des parachutistes et des résistants français.

De petite taille d’un faible poids, la Sten était d’une conception très simple.
Fabriquée dans plusieurs petits ateliers de campagne voir dans des garages, elle était très peu chère, une arme idéale en temps de guerre. Ses qualités et sa production simple firent en sorte que plus de 4 millions d’unités furent produites par les Britanniques durant toute la guerre.

Mais cette simplicité et cette légèreté se payaient par une grande fragilité et un entretien qui se devait rigoureux (bien que simple). Un des exemples de la mauvaise qualité des pièces de cette arme était ses ressorts de chargeurs : ils étaient tellement faibles qu’il était préférable d’approvisionner le chargeur à 28 cartouches sur les 32 ! Les Britanniques produisirent également une version de cette arme équipée d’un silencieux.

SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES
Fonctionnement  : Automatique
Calibre  : 9 mm
Munition  : 9×19 mm Parabellum

Sten MK 2 et ses sous-ensembles

Cadence de tir : 550 coups/min
Capacité  : 32 cartouches
Portée  : 145 m
Masse  : 3,260 kg
Longueur  : 756 mm
Longueur du canon : 197 mm
Vitesse initiale : 365 m/s

Voir Vidéo de Pathé
Source : © British Pathé Droits réservés

Plusieurs modèles

Le premier modèle, Mark 1 a un fonctionnement des plus simple (à culasse non calée) elle entre en service en juin 1941 elle est lourde et longue, seul 100 000 exemplaires seront produit.

Sten MK 1

Ensuite il y eu la Mark 2 plus courte et plus légère de 0.9 kg. Le modèle le plus courant avec ses 2,5 millions d’exemplaires en seulement trois ans. Très efficace à courte portée (moins de 100m) elle était très populaire tant pour les soldats britannique et français, que pour les groupes de résistance dans toute l’Europe occupée.

sten_factory_1942.jpg

La Sten Mark 3, plus lourde avec un corps d’un seul bloque, fut produite entre 1942 et 1943 à 877 000 exemplaires..

Sten MK 3

La Sten Mark 4 fut un modèle expérimental, non produit.

La Sten Mark 5, est le modèle le plus abouti, malgré son poids de 4,2 kg. Reconnaissable à sa crosse en bois et ses deux poignées pistolet. Une devant le pontet et l’autre sous et devant la fenêtre d’éjection. Réservée aux parachutistes et unités commandos, elle est apparue en 1944.
La Mark 6 était le même modèle mais avec silencieux

Sten MK 5

En règle générale, les STEN présentaient deux défauts majeurs :

- un choc violent involontaire pouvait déclencher la mise à feu (faiblesse du crochet de sureté), ce qui causa de nombreux accidents dans les rangs de la Résistance.

- un chargeur complètement rempli de ses 32 coups augmentait les incidents d’enrayement de l’arme ; il était donc recommandé d’utiliser seulement 28 munitions par chargeur. Lors du tir, le chargeur de la STEN ne devait surtout pas être maintenu par l’utilisateur, pour éviter l’enrayement de l’arme.

manuel_sten.jpg
manuel_sten2.jpg


Extrait du manuel technique