SOE

Special Operations Executive

Sont regroupés ici ceux qui ont fait un passage au SOE au cours de leur entrainement, que ce soit au profit des missions du BCRA ou pour certaines missions exécutées par les parachutistes de la France libre.

Special Operations Executive

Créé par le Premier ministre Winston Churchill le 19 juillet 1940, le SOE a pour mission de "mettre le feu à l’Europe" (Set Europe ablaze) ou plus clairement d’affaiblir la position de l’Allemagne en Europe occupée.
Franck Nelson est nommé à la direction du SOE, sous tutelle du Ministère de la Guerre économique (Economic Warfare).
La mission du SOE est de coordonner, assister et contrôler les populations des pays sous pression de l’occupant pour qu’ils participent de l’intérieur à des actions directes d’affaiblissement de l’ennemi commun.

  • - Le commandant Buckmaster (britannique, ex-reporter au journal Le Matin) est nommé chef du SOE en France, "Section F".
    - Une section DF pour les réseaux d’évasion.
    - Une section AMF basée à Alger, qui prend en charge toutes les opérations et réseaux du Sud de la France et ce à partir de fin 1942.
    - Une section RF sous le contrôle des Français libres du général de Gaulle.

Leurs activités : renseignement, liaison, évasion, parachutages de matériel, désinformation, sabotage, guérilla.

À partir de 1944, le SOE et l’OSS (USA) créent les équipes interalliées Jedburgh pour appuyer les maquis.

Le SOE gère aussi de nombreux centres d’entraînement (Special Training Schools) implantés en Angleterre et en Écosse.
D’importants moyens logistiques par mer et par air ont été mis à sa disposition par la Royal Navy et la Royal Air Force (liaison par avion Lysander par exemple, pour les fameuses missions de Pick-up).